2020_2_collins_DSC_7817

Mathis Collins, Artiste policier en procès (détail), 2020

tilleul et teinte à bois, 200 × 120 × 3 cm

courtesy de l’artiste et de la galerie Crèvecœur, Paris – production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes – photo : Benoît Mauras

Rayon vert

un programme de lectures, conférence, performance, concert

Paroles, paroles, paroles…

Rémi Baert, Mathis Collins, Paul Collins, Helena de Laurens, Émilie Renard, Raphaële Jeune et des étudiant·e·s de l'école d'art de Rennes


Paroles, paroles, paroles… est un moment clef d’une recherche au long cours que mènent Mathis Collins et Émilie Renard sous des formes dialogiques, polyphoniques, voire cacophoniques.

Cette recherche trouve sa source dans un conflit archétypal. Il s’ouvre à Paris, en 1680, entre la Comédie‑Française et les théâtres de rue, lorsque que « le Français » s’arroge l’exclusivité du dialogue pour briser la concurrence de sa petite sœur des rues. En cherchant à contourner la loi du Roi, les artistes des tréteaux inventent une foule d’autres formes pour porter leurs voix. On verra avec nos invité·e·s comment aujourd’hui, l’oralité et le dialogue permettent d’élaborer des pensées qui digressent différemment de pensées qui progressent.



GCC-2019-Mathis-Collins-004-recadre

Exposition

Mime

Mathis Collins
& Paul Collins

du 26 septembre au 30 décembre 2020