2020_LLRLM_revue_1_dsc0652
2020_LLRLM_revue_1_dsc0657
2020_LLRLM_revue_1_dsc0671
2020_LLRLM_revue_1_dsc0655
2020_LLRLM_revue_1_dsc0666

Revue

Lili, la rozell et le marimba / revue n°1


éditeur·sLa Criée centre d'art contemporain

diffuseurPaon diffusion

direction éditorialeSophie Kaplan

comité éditorialLotte Arndt, Baptiste Brun, Jean-Roch Bouiller, John Cornu, Katia Kameli, Émilie Renard

auteur·rice·sLotte Arndt, Jean-Roch Bouiller, Le Bureau des dépositions (Mamadou Djouldé Baldé, Ben Bangoura, Saâ Raphaël Moudekeno, Pathé Diallo, Marie Moreau, Ousmane Kouyaté, Sarah Mekdjian, Mamy Kaba, Aliou Diallo, Aguibou Diallo, Diakité Laye), Baptiste Brun, Valentin Carron, John Cornu, Jean-Marc Huitorel, Vincent Victor Jouffe, Katia Kameli, Sophie Kaplan, Seulgi Lee, Trinh T. Minh-ha, Émilie Renard, Katia Kameli

graphismeJocelyn Cottencin, Studio Lieux Communs, Rennes, assisté de Élie Quintard

caractéristiques techniques124 pages
impression pages intérieures noir & blanc
couverture couleur unique pour chaque exemplaire
français
format : 33 × 24 cm

ISBN978-2-906890-33-6

prix15 €


La revue Lili, la rozell et le marimba accompagne le cycle artistique éponyme qui prend place à La Criée centre d’art contemporain à Rennes de septembre 2019 à août 2021. Ce cycle d’expositions, événements, résidences et recherches interroge les relations entre productions, savoirs locaux et art contemporain. La revue a pour ambition de prolonger et d’élargir les questionnements soulevés par les artistes invité·e·s.
La revue rassemble des contributions d’artistes, de penseur·se·s et de chercheur·se·s d’horizons divers.

Via des études de cas, des textes théoriques, des interventions artistiques, elle souhaite poser les questions suivantes.

  • Sous quelles formes la richesse des apports et influences entre arts dits contemporains et arts dits traditionnels (de faire, artisanaux, folkloriques, populaires, bruts, naïfs, etc.), entre modernité et tradition, entre local et global, se décline-t-elle dans la création contemporaine ?
  • De quelles manières les artistes travaillent-ils aujourd’hui à partir de contextes dit locaux ?
  • Comment les artistes participent-ils à repenser les liens entre savoir du peuple et savoir savant, entre local et global, entre l’autochtone et l’étranger ?
  • Comment les récits personnels sont-ils les véhicules de l’Histoire ? Est-on légitime à parler d’une histoire qui n’est pas la sienne ? D’où parle-t-on ?
  • Comment parle‑t-on ?

Le numéro 1

Dans une volonté à la fois de porter une multiplicité de voix et de points de vue et de donner à entendre en premier lieu la parole des artistes, le premier numéro de la revue rassemble :

  • – un texte d’introduction générale au sujet et au projet de la revue, composé sous forme de polylogue, par les membres de son comité éditorial ;
  • – les contributions des artistes Valentin Caron, Vincent Victor Jouffe, Trinh Minh Ha, Seulgi Lee et du collectif Bureau des dépositions, respectivement associées à des entretiens ou textes de John Cornu, Jean‑Marc Huitorel, Lotte Arndt, Katia Kameli et Émilie Renard ;
  • – un texte de Baptiste Brun sur Jacques Trovic, accompagné de reproductions de tapisseries de l’artiste.

Le projet graphique

Le projet graphique de la revue est lié à l’interrogation des formes et des outils graphiques et visuels présents à la fois dans les habitudes des intervenant·e·s et au sein de l’imprimerie municipale qui produit la revue.

L’ensemble de la grille graphique et typographique est développé dans l’idée de retranscrire la dynamique et le rythme des échanges et de l’oralité.
L’outil d’impression habituellement utilisé pour la répétition parfaite d’un document est ici utilisé pour produire des exemplaires uniques. Sur la couverture, un aplat en ton direct est altéré de manière aléatoire en intervenant sur le mouillage.

Téléchargements

 



LLLRLM_noir

Revue

Lili, la rozell et le marimba

Lotte Arndt, Jean-Roch Bouiller, Baptiste Brun, John Cornu, Katia Kameli, Sophie Kaplan, Émilie Renard

2019-2021