visuel J Laforge

Julien Laforge, vue de l’exposition au centre des Arts André Malraux, Douarnenez, 2020

(au premier plan : ruissellement, au second plan : forage/mémoire)

photo : Jean-Sylvain Rover

Résidence

Les gestes vernaculaires : le travail à la godille

Julien Laforge

Dol-de-Bretagne


À l’occasion de la 3e année de son cycle artistique Lili, la rozell et le marimba, création contemporaine et vernaculaire, La Criée et le lycée professionnel Alphonse Pellé à Dol-de-Bretagne s’associent pour inviter l’artiste Julien Laforge à développer un projet de création artistique questionnant les gestes vernaculaires liés aux métiers du bois.

À partir de recherches menées sur l’histoire et la cartographie du pays de Dol-de-Bretagne, l’artiste envisage la production d’une œuvre sculptée, à la fois individuelle et collective, en coopération avec les élèves en 2e année CAP Menuisier Fabricant.

Partant de la situation géographique et hydrographique de Dol-de-Bretagne, ville située sur un coude de rivière, le projet se construira autour d’une enquête sur la forme sinueuse du méandre. Le pays de Dol-de-Bretagne, de par son relief très peu accidenté et sa proximité avec la baie du Mont-Saint-Michel, reste une zone inondable propice à la création de méandres.

Nous aborderons cette forme à la fois sous l’angle cartographique, écologique, gestuel et sensible pour aboutir à la constitution d’un répertoire de formes.

La diversité des profils moulurés en menuiserie ainsi que l’utilisation des bois tors dans la charpente navale nous servirons d’ancrage pour la conception d’un objet collectif. Nous essayerons de retrouver les traces de cette forme dans un contexte de standardisation des métiers du bois où les chemins sinueux sont souvent délaissés au profit des plus courts. En effet, le métier de menuisier voit ses pratiques, matières et gestes bouleversés par les transformations des modes de vie et la concurrence féroce de la grande distribution.

(note d’intention de l’artiste Julien Laforge, juin 2021)