Le paysLeea Muller_web

Le Pays, arpentage, Léa Müller, 2020

LePays_LeaMuller_4

Le Pays, arpentage, Léa Müller, 2020

carte_LePays_web

Le Pays, carte du territoire de Bécherel, 2020

LePays_LeaMuller_5

Le Pays, arpentage, Léa Müller, 2020

LePays_Lea_Muller3

Le Pays, arpentage, Léa Müller, 2020

LePays_leaMuller_6

Le Pays, arpentage, Léa Müller, 2020

LePays_Lea Mulle2r
Le pays_LeaMuller3

Le Pays, arpentage, Léa Müller, 2020

Territoires EXTRA

résidence

LE PAYS

Gilles Amalvi, Charline Ducottet, Emma Flippon, Simon Gauchet, Guillaume Lambert, Léa Müller, Johanna Rocard

Pays de Bécherel


LE PAYS est un projet de recherche et de création contextuel au long cours qui s’invente dans un territoire rural (le pays de Bécherel entre Rennes et Saint-Malo) autour des liens entre art, paysage et agriculture. Impulsé par l’École Parallèle imaginaire, il convie deux metteurs en scène, une paysagiste, une artiste plasticienne, un poète sonore et deux ingénieures agronomes à faire dialoguer leurs méthodologies de recherche et de création sur un territoire afin de faire naître un « pays » à partir d’un territoire réel.

Au croisement de quatre communes, trois communautés de communes et deux départements, le territoire administratif de Bécherel ne correspond pas au territoire vécu de ses habitants. Face à ce morcellement administratif, nous avons commencé à rêver de nouvelles frontières qui invitent à penser les notions de « local » et de « paysage vécu ». Ces nouvelles frontières imaginées rassemblent six communes et font naître peu à peu un « pays ». LE PAYS désigne à la fois une nation avec une organisation politique propre tout comme un espace bien plus restreint dont on reconnait une identité et une appartenance, une « terre natale » selon Eugen Weber dans La Fin des terroirs (1984).

À l’aune d’une relocalisation de l’agriculture et de l’économie, LE PAYS interroge l’échelle locale des processus de recherche et de création contemporaine. Nous nous intéressons à la manière dont les nouvelles méthodologies de recherche-action agronomiques peuvent rencontrer et inspirer les modes de création artistique et vice-versa.

Convoquant des méthodes ethnographiques, agronomiques et artistiques, cette recherche naît de l’existant, interrogeant ce qui constitue un territoire et un terroir définis. Elle travaille sur la manière de considérer cultures et paysages vernaculaires dans les processus de création. La Criée centre d’art contemporain s’associe à cette recherche dans la cadre du programme Territoires EXTRA et de sa saison artistique Lili, la rozell et le marimba.

Sur différents temps de résidence, depuis l’été 2020, l’École Parallèle imaginaire/ théâtre de Bécherel réunit des artistes et chercheurs pour étudier et faire surgir ce « Pays ». S’invente peu à peu le projet d’une randonnée-fiction : il s’agit de faire surgir des « frontières imaginaires » par la création d’un nouveau sentier, retrouvant ainsi le sens étymologique du mot « marche » : « signe de démarcation de la frontière ». La marche permet de mettre en fiction le passé et l’avenir de ce territoire mais également de créer une communauté autour d’une histoire située.

Les artistes et chercheur·se·s du PAYS

  • Gilles Amalvi, écrivain, poète, critique de danse et créateur sonore.
  • Charline Ducottet, politologue, ingénieure d’étude au sein de l’équipe « Biodiversité Cultivée et Recherche Participative » de l’INRA, recherche-action en agronomie.
  • Emma Flippon, ingénieure agronome au sein de l’équipe « Biodiversité Cultivée et Recherche Participative » de l’INRA de Rennes.
  • Simon Gauchet, acteur, metteur en scène, scénographe et plasticien, directeur artistique de l’École Parallèle Imaginaire.
  • Guillaume Lambert, comédien, dramaturge et metteur en scène de théâtre.
  • Léa Müller, paysagiste, atelier « Itinérance », paysage et urbanisme.
  • Johanna Rocard, artiste plasticienne et co-fondatrice du collectif « La Collective ».


EPI

École Parallèle Imaginaire

Elle mène depuis 2018 une expérience en milieu rural. Conventionnée par la région Bretagne, le département d’Ille-et-Vilaine et la commune de Bécherel, la structure travaille à réinventer le théâtre municipal de Bécherel (commune de 700 habitants située  entre Rennes et Saint-Malo) par et pour un paysage géographique et humain. Accompagnés par une quarantaine d’habitants de la commune et des communes alentours, leur questionnement porte sur ce qu’est un « théâtre situé » dans un territoire rural.