IMG_Manglou_120126

Gabrielle Manglou, vue d’assemblages d’objets dans l’atelier de l’artiste à la citadelle Port-Louis, octobre 2019

Gabrielle Manglou © Adagp, Paris, 2020

AmarrerPhoto5

Gabrielle Manglou, 2020

Gabrielle Manglou © Adagp, Paris, 2020

IMG_Manglou_115949

Gabrielle Manglou, vue d’assemblages d’objets dans l’atelier de l’artiste à la citadelle Port-Louis, octobre 2019

Gabrielle Manglou © Adagp, Paris, 2020

AmarrerPhoto4

Gabrielle Manglou, 2020

Gabrielle Manglou © Adagp, Paris, 2020

AmarrerCom

Gabrielle Manglou, 2020

Gabrielle Manglou © Adagp, Paris, 2020

Territoires EXTRA

résidence

Amarrer à l’ombre

Gabrielle Manglou

musée national de la Marine, citadelle de Port-Louis, Morbihan


La Criée centre d’art contemporain s’associe au musée national de la Marine situé dans la citadelle de Port-Louis, Morbihan. L’artiste réunionnaise Gabrielle Manglou est invitée à travailler à partir des composantes patrimoniales et muséales des lieux, notamment la richesse des liens qui unirent Port-Louis, Lorient et la Réunion au moment de la Compagnie des Indes orientales aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Depuis plus de deux ans, Gabrielle Manglou travaille sur un projet global, H.O.C., hypothèse de l’objet en creux qui interroge la culture matérielle à La Réunion, sa sphère vernaculaire. H.O.C lui permet de travailler en rhizome. Elle s’appuie sur des questions à la fois formelles, picturales, sociologiques, politiques, anthropologiques. Elle joue de notions telles que l’acculturation, la négation, la valeur, le statut, la déperdition, la résilience, la réparation, la légitimité, la confusion, etc. : « Je m’autorise à glisser d’un terrain de jeux à un autre, brouillant parfois les pistes entre contenant et contenu. »

Le titre du projet Amarrer à l’ombre est une référence explicite au lexique de la navigation mais fait aussi écho au mot usité en langue créole pour signifier « attacher », « mettre ensemble ». C’est précisément autour de ce mot que l’artiste organise son installation pour la poudrière de la Citadelle de Port-Louis. Amarrer, attacher, mettre en relation des objets, des lieux, des histoires ; ce sont autant de pistes que l’artiste explore dans son travail et que l’on retrouvera dans l’exposition à la citadelle. En fine archéologue du passé et du présent, Gabrielle Manglou rend visibles les liens subtiles, les zones d’ombre ainsi que les plis de l’Histoire.

Son projet de recherche, de création et de transmission à la citadelle de Port-Louis, Amarrer à l’ombre se déroule en deux temps de résidence du 14 au 31 octobre 2019, puis du 8 au 27 juin 2020. La résidence sera prolongée par une exposition, ouverte au public du 15 juillet au 1er novembre 2020.

Initié depuis 2017 par les centres d’art Passerelle à Brest et La Criée à Rennes, Territoires EXTRA se développe autour de trois axes de travail : soutenir l’émergence artistique en Bretagne par la production et la diffusion ; construire un projet artistique en prise avec les acteurs territoriaux bretons ; inscrire l’émergence artistique dans une dynamique internationale. Territoires EXTRA prend la forme de résidences d’artistes de recherche et/ou de création et s’accompagne d’un travail de médiation spécifique, afin de renforcer les liens entre publics, partenaires locaux, institutions et projet artistique, dans un souci de transmission et de sensibilisation autour de la présence des artistes dans les territoires.



Manglou-portrait

Gabrielle Manglou

née à la Réunion en 1971
vie et travaille à Sainte-Clotilde, île de la Réunion

Gabrielle Manglou est soutenue par la DAC de la Réunion, la région Réunion et le département de La Réunion

AmarrerAlOmbre_Algues_HD

Exposition

Amarrer à l’ombre

Gabrielle Manglou

du 15 juillet au 1er novembre 2020 au musée national de la Marine, citadelle de Port-Louis, Morbihan