Virginie Yassef

née en 1970 à Grasse, France
vit et travaille à Paris, France


2017_1_yassef_1305_960

Virginie Yassef, La Savane, peinture murale, affiche, lumière, 500 x 300 cm, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

Virginie Yassef © Adagp, Paris 2018

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

2017_1_yassef_1312_960

Virginie Yassef, La Savane, peinture murale, affiche, lumière, 500 x 300 cm, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

Virginie Yassef © Adagp, Paris 2018

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

2017_1_yassef_1313_960

Virginie Yassef, La Savane, peinture murale, affiche, lumière, 500 x 300 cm, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

Virginie Yassef © Adagp, Paris 2018

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

La Savane, 2017

peinture murale, affiche et lumière, 500 x 300 cm

Dans l’univers de Virginie Yassef, l’étrangeté, voire, le surnaturel surgit toujours là où on les attend le moins. Au travers des objets qu’elle détourne et auxquels elle impose des variations d’échelle ou de texture, elle met en doute nos repères géographiques, spatiaux et temporels pour créer des fictions à la fois drôles et cruelles.

Son travail se développe à partir du déplacement, celui de ses voyages et celui qu’elle propose aux spectateurs de ses installations. À La Criée, elle présente La Savane, une installation mêlant peinture, affiche et lumière, qui agit comme un véritable décor inspiré de la nouvelle de science-fiction La Brousse (ou La Savane) de Ray Bradbury 1. Celle-ci raconte l’histoire futuriste de la famille Hadley vivant dans une maison hautement technologique. Les deux parents Georges et Lydia imaginent une salle de jeu pour leurs enfants leur permettant de projeter virtuellement tous leurs souhaits. Ce système de projection va déraper lorsque les enfants vont choisir comme décor une brousse africaine avec des lions plus vrais que nature…

[1] La Brousse fait partie du recueil de nouvelles La Sorcière d’avril et autres nouvelles, Actes Sud junior coll. Les romans, 2008


2017_5_AlorsQue2_3934_3840

Virginie Yassef, La Savane, vue de l’exposition Alors que j’écoutais moi aussi David, Eleanor, Mariana, Jean, Mark, Genk, David, Daphne, Pierre, Shima, Simon, Zin, Christina et Virginie, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

Virginie Yassef © Adagp, Paris 2018

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes et le théâtre des Amandiers, Nanterre

photo : Benoît Mauras

2017_5_AlorsQue2_4023_3840

Virginie Yassef, La Savane, vue de l’exposition Alors que j’écoutais moi aussi David, Eleanor, Mariana, Jean, Mark, Genk, David, Daphne, Pierre, Shima, Simon, Zin, Christina et Virginie, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

Virginie Yassef © Adagp, Paris 2018

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes et le théâtre des Amandiers, Nanterre

photo : Benoît Mauras

2017_5_AlorsQue2_3967_3840

vue de l’exposition Alors que j’écoutais moi aussi David, Eleanor, Mariana, Jean, Mark, Genk, David, Daphne, Pierre, Shima, Simon, Zin, Christina et Virginie,La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

Virginie Yassef © Adagp, Paris 2018

photo : Benoît Mauras

La Savane, 2017

polystyrène, résine acrylique, peinture, electro-aimant

Après nous avoir laissé deviner le décor de l’adaptation théâtrale en cours de la nouvelle de science-fiction de Ray Bradbury, La Savane1, Virginie Yassef nous dévoile à présent les sculptures de ses premiers personnages.

La pièce raconte l’histoire futuriste de la famille Hadley vivant dans une maison hautement technologique. Les deux parents Georges et Lydia imaginent une salle de jeu pour leurs enfants leur permettant de projeter virtuellement tous leurs souhaits. Ce système de projection va déraper lorsque les enfants vont choisir comme décor une brousse africaine avec des lions plus vrais que nature… Les parents de la fiction sont ici représentés par deux grandes pattes de tortues des Galapagos. Celles-ci et les parents ont pour l’artiste cela en commun d’avoir des griffes qu’ils perdent lorsqu’ils ont peur. Équipés d’un système d’électro-aimant, les griffes tombent régulièrement. Dans l’univers de Virginie Yassef, l’étrangeté, voire, le surnaturel surgit toujours là où on les attend le moins.

[1] La Savane fait partie du recueil de nouvelles L’homme illustré, publié pour la première fois aux États-Unis en 1951 et en France en 1954


0_VISUEL_Alorsque2_960site

Exposition

Alors que j’écoutais moi aussi David, Eleanor, Mariana, Jean, Mark, Genk, David, Daphne, Pierre, Shima, Simon, Zin, Christian et Virginie

David Antin, Eleanor Antin, Mariana Castillo Deball, Jean Dupuy, Mark Geffriaud, gerlach en koop, David Horvitz, Daphne Oram, Pierre Paulin, Shimabuku, Simon Starling, Zin Taylor, Christian Xatrec et Virginie Yassef

du 16 décembre 2017 au 18 février 2018

2017_1_AlorsQue_expo-1

Exposition

Alors que j’écoutais moi aussi David, Eleanor, Mariana, Delia, Genk, Jean, Mark, Pierre, Shima, Simon, Zin et Virginie

David Antin, Eleanor Antin, Mariana Castillo Deball, Delia Derbyshire, Jean Dupuy, Mark Geffriaud, gerlach en koop, David Horvitz, Pierre Paulin, Shimabuku, Simon Starling, Zin Taylor et Virginie Yassef

du 13 janvier au 5 mars 2017

Titre_Cycle_AlorsQueJEcoutaisMoiAussi_LaCriee

Cycle

Alors que j’écoutais moi aussi […]

Félicia Atkinson, Julien Bismuth et Yann Sérandour

de janvier 2017 à février 2018