revoltshesaid_00

vue de l’exposition Revolt, She Said !, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2006

photo : Benoît Mauras

revoltshesaid_01

vue de l’exposition Revolt, She Said !, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2006

photo : Benoît Mauras

revoltshesaid_02-2

Kirsten Dufour, Let us speak now, vue de l’exposition Revolt, She Said !, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2006

Kristen Dufour © Adagp, Paris 2018

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

revoltshesaid_03

vue de l’exposition Revolt, She Said !, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2006

photo : Benoît Mauras

revoltshesaid_04

vue de l’exposition Revolt, She Said !, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2006

photo : Benoît Mauras

revoltshesaid_05

vue de l’exposition Revolt, She Said !, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2006

photo : Benoît Mauras

revoltshesaid_06

vue de l’exposition Revolt, She Said !, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2006

photo : Benoît Mauras

revoltshesaid_07

vue de l’exposition Revolt, She Said !, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2006

photo : Benoît Mauras

revoltshesaid_08

vue de l’exposition Revolt, She Said !, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2006

photo : Benoît Mauras

revoltshesaid_09

vue de l’exposition Revolt, She Said !, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2006

photo : Benoît Mauras

revoltshesaid_10

vue de l’exposition Revolt, She Said !, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2006

photo : Benoît Mauras

revoltshesaid_12

vue de l’exposition Revolt, She Said !, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2006

photo : Benoît Mauras

revoltshesaid_13

vue de l’exposition Revolt, She Said !, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2006

photo : Benoît Mauras

Exposition

Revolt, She said !

Dafne Boggeri, Béatrice Cussol, Kirsten Dufour, Hee, Sarah Lucas, Tom de Pékin, Dana Wyse, Anna Margarita Albelo, Pauline Boudry / Renate Lorenz, Laura Cottingham, Emilie Jouvet, Sara S’Jegers, Carole Roussopoulos et Delphine Seyrig


La première édition de Revolt, She said ! fut initiée en 2004 par la commissaire d’exposition Donatella Bernardi et l’artiste danoise Kirsten Dufour, à l’espace d’art contemporain Forde à Genève. Elles souhaitaient dresser une carte des pratiques artistiques féministes et lesbiennes depuis la création du mouvement de libération des Femmes en 1970.

Revolt, She said ! à la criée centre d’art contemporain a pour même ambition de rendre visible ces pratiques artistiques contemporaines au regard de contributions théoriques, historiques et militantes. De Simone de Beauvoir à l’activisme Queer , le projet interroge la place des femmes et des lesbiennes dans l’institution artistique et dans l’histoire de l’art.

Des affiches militantes présentées dans un café MLF, proposé à l’occasion de l’exposition, rendent compte des luttes des mouvements féministes et lesbiens, des années 1970 à nos jours. Ce café MLF s’enrichit également d’un fonds documentaire constitué d’ouvrages et de revues disponibles à la consultation, accompagnant la série d’entretiens d’artistes et de féministes internationales filmées par Kirsten Dufour.

Dafne Boggeri est une jeune artiste italienne, plasticienne, graphiste et vidéaste, active dans la scène féministe et Queer. Inspirée par la culture Drag King et transgenre, elle met en scène et interprète les pratiques de détournement des codes identitaires par la communauté Queer.

Béatrice Cussol, plasticienne, vidéaste et écrivaine, produit pour l’exposition un environnement constitué de vidéos et d’une peinture murale représentant des saynètes de corps féminins hyper sexués.

Hee décrypte les formes symboliques et le langage utilisés pour déterminer les rôles masculin/féminin dans la culture contemporaine occidentale.

Sarah Lucas recycle les objets les plus triviaux et les plus usuels pour produire des représentations du corps féminin perçu comme objet. Elle met en avant les mécanismes qui entrent en jeu dans les relations hommes/femmes.

Tom de Pékin, graphiste, réalisateur et activiste Queer, met en exergue l’assignation de genre qui conditionne les différents aspects de la vie sociale (le sport, la politique, etc.), et en détourne les codes visuels d’une manière érotico-ludique.

Dana Wyse procède à une critique de la culture de masse hétérosexuelle, machiste, blanche et catholique par détournement de supports publicitaires à travers les publications House Wife et ses pilules qui promettent d’accéder de manière instantanée au bonheur et à la normalité.

L’exposition présente également une programmation vidéo regroupant les travaux de Anna Margarita Albelo, Pauline Boudry / Renate Lorenz, Laura Cottingham, Émilie Jouvet, Carole Roussopoulos et Delphine Seyrig, Sara S’Jegers, qui témoignent de la diversité des pratiques et stratégies féministes pour détourner les codes de la pornographie ou ceux de la culture machiste et de l’hétéronormativité.

Par ailleurs, plusieurs rencontres autour de la création féministe auront lieu en écho à l’exposition, dans le café MLF et en dehors de La Criée.



boggeri_01

Œuvres produites

Dafne Boggeri

  • Untitled (Kiss Me, I’m ...), 2005
revoltshesaid_02-2

Œuvres produites

Kirsten Dufour

  • Let us speak now, 2003-2004
revoltshesaid_04

Œuvres produites

Dana Wyse

  • Quand je serai grande je veux être une femme–objet, 2006