Paola Pivi

née en 1971 à Milan, Italie
vit et travaille à Anchorage, Alaska


pivi_01

Paola Pivi, If you like it Thank you. If you don’t like it, I’m sorry. Enjoy anyway, installation, vue de l’exposition You gotta be kidding me, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2007

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Attilio Maranzano

pivi_04

Paola Pivi, If you like it Thank you. If you don’t like it, I’m sorry. Enjoy anyway, installation, vue de l’exposition You gotta be kidding me, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2007

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Attilio Maranzano

pivi_08

Paola Pivi, If you like it Thank you. If you don’t like it, I’m sorry. Enjoy anyway, installation, vue de l’exposition You gotta be kidding me, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2007

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Attilio Maranzano

pivi_07

Paola Pivi, If you like it Thank you. If you don’t like it, I’m sorry. Enjoy anyway, installation, vue de l’exposition You gotta be kidding me, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2007

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Attilio Maranzano

pivi_09

Paola Pivi, If you like it Thank you. If you don’t like it, I’m sorry. Enjoy anyway, installation, vue de l’exposition You gotta be kidding me, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2007

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Attilio Maranzano

pivi_10

Paola Pivi, If you like it Thank you. If you don’t like it, I’m sorry. Enjoy anyway, installation, vue de l’exposition You gotta be kidding me, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2007

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Attilio Maranzano

pivi_03

Paola Pivi, If you like it Thank you. If you don’t like it, I’m sorry. Enjoy anyway, installation, vue de l’exposition You gotta be kidding me, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2007

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Attilio Maranzano

pivi_06

Paola Pivi, If you like it Thank you. If you don’t like it, I’m sorry. Enjoy anyway, installation, vue de l’exposition You gotta be kidding me, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2007

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Attilio Maranzano

pivi_05

Paola Pivi, If you like it Thank you. If you don’t like it, I’m sorry. Enjoy anyway, installation, vue de l’exposition You gotta be kidding me, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2007

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Attilio Maranzano

pivi_02

Paola Pivi, If you like it Thank you. If you don’t like it, I’m sorry. Enjoy anyway, installation, vue de l’exposition You gotta be kidding me, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2007

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Attilio Maranzano

If you like it, thank you. If you don’t like it, I’m sorry. Enjoy anyway, 2007

aluminium, résine, cristaux en plastique
L 1427 x l 25 x h 670 cm

Paola Pivi produit pour La Criée centre d’art contemporain une surprenante installation constituée d’une vaste structure en acier qui se déploie du sol au plafond de la grande salle d’exposition. L’ensemble compose une structure en grille entièrement recouverte de milliers de cristaux multicolores ayant l’aspect de pierres précieuses. Cette structure en grille est ponctuée de modules abstraits en suspension qui peuvent faire référence à des gouttes d’eau. L’œuvre s’intitule If you like, thank you. If you don’t like it, I’m sorry. Enjoy anyway (Si vous aimez, merci. Si vous n’aimez pas, je suis désolée. Quoiqu’il en soit, prenez plaisir).

Pénétrant dans l’espace d’exposition, le visiteur se trouve face à cette oeuvre monumentale qui oscille entre surface plane d’un tableau et volume d’une sculpture. Au-delà de ces identifications, l’oeuvre convoque des perceptions volontairement contradictoires et paradoxales :
• la simplicité et la légèreté de l’oeuvre contredit la monumentalité du dispositif.
• à la séduction visuelle des perles multicolores succède une impression de menace induite par la grille formant une paroi.
• l’espace coloré contient malgré lui une charge d’ombre et de tristesse.
• la superficialité clinquante s’oppose à un sentiment latent de violence sourde.

Comme souvent dans les expositions de Paola Pivi la narration ne va jamais de soi. La première impression de surprise laisse place à une analyse qui entraîne le spectateur vers un univers atypique, absurde, bizarre et extravagant.
L’artiste aime créer des situations improbables données à expérimenter.
Tout devient alors possible.


pivi_01

Exposition

You gotta be kidding me

Paola Pivi

du 29 juin au 26 août 2007

Pivi-3

Monographie

It’s a cocktail party

Paola Pivi

2010