Julien Bismuth

né en 1973 à Paris, France
vit et travaille à New-York, États-Unis


2017_03_Bismuth07_DSC_3039

Julien Bismuth, Sibyl Sybil, vidéo, vue de l’exposition Sibyl Sybil, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

Sibyl, Sybil, 2017

vidéo

Cette vidéo, produite en 2017, se compose d’une succession de plans fragmentés, avec en audio, l’enregistrement de la voix de l’actrice Laure-Lucille Simon, lisant un extrait d’un des derniers poèmes du poète américain Wallace Stevens, intitulé The Sail of Ulysses (La Voile d’Ulysse)1.

« Il s’agit d’un passage qui est ressorti plus particulièrement quand j’ai lu ce poème, comme il arrive souvent quand on lit » 2. Le texte est lu en alternance en français et en anglais par l’actrice :

  • Quelle forme a la sibylle ?
    C’est la sibylle du soi,
    Le soi comme sibylle, dont le diamant,
    Dont le plus haut embrassement de toute richesse
    est pauvreté, dont le joyau trouvé
    au central le plus exact de la terre
    est besoin. Pour cela, la forme de la sibylle
    Est une chose aveugle qui tâtonne, à la recherche de sa forme,
    Une forme qui est faible, une main, un dos,
    Un rêve trop pauvre, trop démuni
    Pour qu’on s’en souvienne, cette vieille forme
    Usée courbée vers le néant,
    Une femme qui regarde au loin sur la route,
    Un enfant assoupi dans sa propre vie.

1 – Wallace Steven, Opus Posthumous : poems, plays, prose, New York, A.A. Knopf, 1957. Traduit par Julien Bismuth et Laure-Lucille Simon.
2 – Julien Bismuth, correspondance du 13 juin 2017


2017_03_Bismuth06_DSC_2954

Julien Bismuth, Caspar, vue de l’exposition Sibyl Sybil, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

2017_03_Bismuth01_DSC_2990

Julien Bismuth, vue de l’exposition Sibyl Sybil, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

Caspar, 2017

écran de sérigraphie, impressions sérigraphiques sur papier, 770 x 500 cm

Ce motif a été réalisé à partir d’un dessin d’une image rêvée. Une nuit, j’ai été réveillé par cette image que j’ai ensuite dessinée, dans le noir, dans le cahier que j’ai toujours sur ma table de chevet.

La note qui en fait partie dit « Caspar masque doigts dans trous pour les yeux ». Je retiens l’image d’un fantôme en habit blanc avec un masque épais et deux doigts enfoncés dans les trous pour les yeux du masque. Je retiens aussi l’urgence du réveil que m’a imposé cette image. J’ai écrit Caspar en pensant à Casper le Gentil Fantôme.


2017_03_Bismuth15_DSC_3066

Julien Bismuth, Lettres à l’exposition, performance, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Marion Sarrazin

Lettres à l'exposition, 2017

performances d'écritures et textes imprimés

Julien Bismuth donne à lire son processus de travail dans la série des Lettres à l’exposition. Il prévoit d’en écrire dix, depuis Rennes, puis en Europe et jusqu’au Brésil en août.

Les trois premières lettres sont écrites en public dans l’espace d’exposition. Ces écritures improvisées, qui s’adressent en direct à un public présent ou virtuel, s’achèvent lorsque la surface de la feuille ou de la page d’ordinateur est remplie. Ces pages sont ensuite imprimées et affichées à La Criée.


2017_03_Bismuth13_DSC_2986

Julien Bismuth, Jests, vue de l’exposition Sybil Sybil, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

Jests, 2017

moulages de bouteilles en sucre, eau


2017_03_Bismuth11_DSC_3019

Julien Bismuth, Chaque chose a son visage et chaque visage a sa chose, vue de l’exposition Sybil Sybil, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

Chaque chose a son visage et chaque visage a sa chose, 2017

maquillage, plaque de plexiglas, fil en nylon

D’autres pièces témoignent d’actions récentes, réalisées par Julien Bismuth lors du montage de l’exposition :

une trace de maquillage sur une plaque de verre Chaque chose a un visage et chaque visage a une chose, l’empreinte du bout de son nez dans le mur Nasse, un geste sur deux bouteilles en sucre Jests


2017_03_Bismuth14_DSC_2949

Julien Bismuth, Jes, vue de l’exposition Sybil Sybil, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

Jest

trois photographies couleur

Ces images ont été prises pendant l’installation d’une œuvre à Brême en Allemagne.

J’ai rempli une bouteille d’eau, puis j’y ai mis deux tulipes. J’ai ensuite attrapé les tulipes par leurs tiges, avant de relâcher la bouteille et de la laisser s’écraser au sol. Seuls les éclats de la bouteille et l’eau répandue constituaient une partie de l’installation.


JulienBismuth_LaCriee_site

Julien Bismuth, Nilly Willy, performance, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Arthur Perret

2017_03_Bismuth05_DSC_2958

Julien Bismuth, vue de l’exposition Sibyl Sybil, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

Nilly, 2017

cinq photographies

Nilly est constitué de cinq vidéogrammes de la captation de la performance Willy Nilly en 2016, dans lesquels on voit les instants qui suivent l’éclatement d’un gant en latex rempli de pigment.

Collées directement au mur, les images se détachent de la documentation pour devenir des œuvres autonomes et reproductibles.


2017_03_Bismuth04_DSC_3010

Julien Bismuth, Nasse, vue de l’exposition Sibyl Sybil, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

portrait-Julien-Bismuth

Julien Bismuth

photo : Benoît Mauras

Nasse, 2017

nez, mur, plâtre, 3 cm x 3 cm


Une pensée, 2013

tasseau, peinture blanche, mur, 100 x 4 x 4 cm

À pivoter sur le côté une fois par jour.


JulienBismuth_LaCriee_site

Exposition

Sibyl Sybil

Julien Bismuth

du 24 juin au 20 août 2017

Titre_Cycle_AlorsQueJEcoutaisMoiAussi_LaCriee

Cycle

Alors que j’écoutais moi aussi […]

Félicia Atkinson, Julien Bismuth et Yann Sérandour

de janvier 2017 à février 2018