gerlach en koop

artiste collectif situé entre la Belgique et les Pays-Bas


2017_1_genk_1356_960

gerlach en koop, Pillow Objects, vue de l’exposition Alors que j’écoutais moi aussi David, Eleanor, Mariana, Delia, Genk, Jean, Mark, Pierre, Shima, Simon, Zin et Virginie

La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

2017_1_genk_1342_960

gerlach en koop, Pillow Objects, vue de l’exposition Alors que j’écoutais moi aussi David, Eleanor, Mariana, Delia, Genk, Jean, Mark, Pierre, Shima, Simon, Zin et Virginie
La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

2017_1_genk_1344_960

gerlach en koop, Pillow Objects, vue de l’exposition Alors que j’écoutais moi aussi David, Eleanor, Mariana, Delia, Genk, Jean, Mark, Pierre, Shima, Simon, Zin et Virginie

La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

2017_1_genk_1337_960

gerlach en koop, Pillow Objects, vue de l’exposition Alors que j’écoutais moi aussi David, Eleanor, Mariana, Delia, Genk, Jean, Mark, Pierre, Shima, Simon, Zin et Virginie

La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

2017_1_genk__1338_960

gerlach en koop, Pillow Objects, vue de l’exposition Alors que j’écoutais moi aussi David, Eleanor, Mariana, Delia, Genk, Jean, Mark, Pierre, Shima, Simon, Zin et Virginie

La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

Pillow Objects, 2017

portemanteaux, terreau universel, dimensions variables

Le collectif néerlandais gerlach en koop propose un autre jeu d’association, dérivé des ready made. Leur travail sculptural et conceptuel implique de modifier, de déplacer ou de copier des objets ordinaires avec des gestes subtils et presque invisibles.

gerlach en koop les rend visibles par la répétition, la copie ou la réutilisation, par le déplacement ou des renversements. La sculpture Pillow Objects fait partie d’une suite en chaîne qui associe à chaque fois deux objets très différents dont le rapprochement laisse libre court à de multiples interprétations, associations d’idées et de langages. Chacune des pièces comprend deux pillows (coussins), objets sur lesquels on (re)pose. Pour gerlach en koop, « le coussin ne signifie rien en lui-même, ou presque rien, mais il confère du sens à l’objet qu’il supporte ». L’objet « coussin » change d’une exposition à une autre, mais chacune des pièces conserve la mémoire de la sculpture précédente. Le premier Pillow Objects réunissait deux réfrigérateurs et deux barres de chocolat exposés à l’intérieur de leurs emballages industriels respectifs ; le deuxième associait deux pots de peinture couleur chocolat à deux outils de carottage pour la terre ; le troisième Pillow Objects exposé à La Criée est formé d’« un sac de terreau sur un portemanteau et un portemanteau sur un sac de terreau » (a bag of soil on top of a cloakroom rack and a cloakroom rack on top of a bag of soil). Entre les deux expositions, la sculpture changera (au moins une fois, voire plus selon le nombre de fois où elle sera exposée). Le futur Pillow Objects qui sera présenté à La Criée en décembre 2017 ne sera donc ni tout à fait le même ni tout à fait un autre.


2017_5_AlorsQue2_3955_3840

gerlach en koop, Pillow Objects, vue de l’exposition Alors que j’écoutais moi aussi David, Eleanor, Mariana, Jean, Mark, Genk, David, Daphne, Pierre, Shima, Simon, Zin, Christian et Virginie, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

production : La Criée centre d’art contemporain, Rennes

photo : Benoît Mauras

2017_5_AlorsQue2_3897_3840

vue de l’exposition Alors que j’écoutais moi aussi David, Eleanor, Mariana, Jean, Mark, Genk, David, Daphne, Pierre, Shima, Simon, Zin, Christian et Virginie, La Criée centre d’art contemporain, Rennes, 2017

photo : Benoît Mauras

Pillow Objects, 2017

tapis en caoutchouc, tiroir-caisse, dimensions variables

Le collectif néerlandais gerlach en koop se joue aussi librement des associations, en proposant une nouvelle occurrence du Pillow Objects (objets coussins) : un tiroir-caisse sur un tapis en caoutchouc et un tapis en caoutchouc sur un tiroir-caisse

La pièce exposée fait partie d’une suite en chaîne qui associe à chaque fois deux objets très différents, positionnés en miroir, l’un dessus et l’autre dessous et dont le rapprochement laisse libre court à de multiples interprétations et associations d’idées. La démarche sculpturale et conceptuelle du collectif implique de modifier, de déplacer ou de dupliquer des objets ordinaires pour opérer des renversements formels et langagiers. Les « objets coussins » changent d’une exposition à une autre mais l’un d’eux conserve toujours la mémoire des précédents. Le tapis de caoutchouc est une forme de « synthèse » du dernier Pillow Objects qui associait un sac de terreau sur un portemanteau et un portemanteau sur un sac de terreau.


0_VISUEL_Alorsque2_960site

Exposition

Alors que j’écoutais moi aussi David, Eleanor, Mariana, Jean, Mark, Genk, David, Daphne, Pierre, Shima, Simon, Zin, Christian et Virginie

David Antin, Eleanor Antin, Mariana Castillo Deball, Jean Dupuy, Mark Geffriaud, gerlach en koop, David Horvitz, Daphne Oram, Pierre Paulin, Shimabuku, Simon Starling, Zin Taylor, Christian Xatrec et Virginie Yassef

du 16 décembre 2017 au 18 février 2018

2017_1_AlorsQue_expo-1

Exposition

Alors que j’écoutais moi aussi David, Eleanor, Mariana, Delia, Genk, Jean, Mark, Pierre, Shima, Simon, Zin et Virginie

David Antin, Eleanor Antin, Mariana Castillo Deball, Delia Derbyshire, Jean Dupuy, Mark Geffriaud, gerlach en koop, David Horvitz, Pierre Paulin, Shimabuku, Simon Starling, Zin Taylor et Virginie Yassef

du 13 janvier au 5 mars 2017

Titre_Cycle_AlorsQueJEcoutaisMoiAussi_LaCriee

Cycle

Alors que j’écoutais moi aussi […]

Félicia Atkinson, Julien Bismuth et Yann Sérandour

de janvier 2017 à février 2018